Boudons les catalogues des gros éditeurs cadenassés par des DRM

La colère monte au sein des bibliothèques américaines suite à l’affaire HarperCollins qui décident de mettre la pression en appelant notamment au boycott de l’éditeur.
Les bibliothèques publiques françaises doivent suivre le mouvement et clairement bouder les catalogues des – gros – éditeurs qui offrent des ebooks scandaleusement cadenassés par des DRM.  La déclaration des droits numériques du lecteur nous rapelle tout ce que les DRM empêchent :

  • La possibilité de conserver, archiver et transférer les oeuvres acquises.
  • La possibilité de créer un exemplaire papier d’un titre dans sa totalité.
  • Les livres numériques doivent être proposés dans un format ouvert.
  • Le lecteur doit avoir le choix du matériel depuis lequel il accède aux livres.
  • La garantie que les informations concernant le lecteur restent privées.

Traduction proposée par ebouquin

Il y a quelques semaines j’écrivais :

je ne vous cache pas que je considère les bibliothèques publiques complices de ce mépris du lecteur, pas nécessairement de manière consciente. En proposant sur nos portails des offres de prêt de livres numériques qui transpirent les DRM et qui ne donnent aucune liberté d’usages nous ne faisons que porter crédit à ce modèle mort né.

Tournons le dos aux DRM et soutenons les éditeurs qui ont opté dès l’origine pour une distribution de livres numériques dans un format ouvert.

"Il faudrait bien que les bibliothèques prennent leurs responsabilités comme institutions publiques sur ces questions" écrit Marie D. Martel sur son blog et je suis bien d’accord avec elle.

About these ads

7 Responses to Boudons les catalogues des gros éditeurs cadenassés par des DRM

  1. Ping : Vous êtes contre les DRM ? Montrez-le ! « Blogue officiel des Éditions Dédicaces

  2. Ping : Contre les DRM « pintiniblog

  3. Administrateur dit :

    Merci pour votre billet. C’est malheureusement ce qui nous attend : ce que les éditeurs musicaux ont peiné à mettre en place avec l’inefficacité que l’on connaît, les industriels du livre cherchent à le reproduire. Seuls le profit et la surveillance les gouvernent. Il faut en effet prendre garde à l’intrusion de ces technologies dans les bibliothèques publiques.

  4. Ping : Ajout d’un widget, peu commun … | Hype & Co.

  5. Ping : Gluejar ou comment désengluer les livres numériques | :: S.I.Lex ::

  6. Ping : Réaffirmer les grands principes d’accessibilité à la culture à l’heure du numérique – Bookcamp Montréal 2011 « La bibliothèque apprivoisée

  7. Ping : Ebooks : les BMM expérimentent avec vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 64 followers

%d bloggers like this: