Une année sur la route ... la richesse des rencontres professionnelles. (Par BrunoDelzant. CC-BY-SA Source : Flickr)

Une année d’interventions, de formations, de cours. Une année où  j’ai croisé de très nombreux collègues bibliothécaires – BM, BDP, BU, CDI – avec lesquels j’ai partagé leurs expériences mais aussi leurs angoisses. Le plus frappant est de constater l’inquiétude de la profession face aux enjeux que pose le numérique aux bibliothèques. Des collègues en perte de confiance,  inquiets, presque tétanisés face aux possibilités offertes par les ressources numériques ou par la médiation numérique. Certains découvrent même qu’ils auraient un rôle essentiel à jouer dans la société de l’information. J’ai aussi le sentiment que notre profession aime bien se flageller et se répéter que nous sommes bien incapables de nous adapter aux transformations des usages. A force de se le dire, on va finir par le croire.

Et pourtant. Toutes ces discussions m’ont convaincu d’une chose : le potentiel de nos bibliothèques réside bien dans l’expertise de ses bibliothécaires et qu’au final le web social n’est qu’un outil supplémentaire mis  à notre disposition pour révéler cette expertise et pour la partager avec nos usagers  au sein des communautés d’intérêts qui animent les conversations du web. Aussi lors de mes interventions  je porte une attention toute particulière à rassurer, à expliquer que nous avons déjà les compétences naturelles – je n’ai pas dit toutes les compétences … –  pour participer à la médiation culturelle qui s’organise sur le web. Une médiation qui est aux mains aujourd’hui des grands médias et des vendeurs.

Au fil de ces rencontres, je capture sur un petit carnet, ici une remarque, là une idée qui par petites touches nourrissent ma réflexion. En voici quelques une en vrac. Tout cela est subjectif et n’apporte pas nécessairement de réponses.  A la fois un bilan et un work in progress.  Aucune prétention.

Les cadres vous êtes aussi concernés !

Je reçois très souvent des courriels de collègues qui me font part de leur déception à ne pas pouvoir mettre en oeuvre ce qu’ils ont entendu lors d’une formation ou d’une conférence sur la médiation numérique.  Ils m’expliquent qu’ils se heurtent à l’incompréhension de leurs directeurs ou de leurs bibliothécaires responsables qui au final ne perçoivent que de manière très partielle  l’intérêt de tels projets. Situation paradoxale car ce sont souvent eux qui autorisent l’agent à suivre cette formation.
Il est clair qu’il faut être plus tactique dans les propositions de formation et arriver à faire des offres qui soient très clairement cadrées pour des bibliothécaires cadres puisque ce sont eux qui peuvent impulser et défendre un projet de bibliothèque numérique.  C’est ce que nous avons fait avec mes collègues de la Biblioquest et grâce à l’ENACT. Le succès est au rendez-vous. Tant mieux !

Liseuses & livres numériques, késako ?

Un sujet qui revient systématiquement lors du fameux temps d’échanges dans les journées d’étude, si ce n’est le sujet même du colloque. Un constant : le nombre impressionnant de bibliothécaires qui n’ont jamais parcouru un livre numérique , ni même manipulé une liseuse. Une minorité sait ce qu’est un format epub, comprend ce qu’est un DRM. Et pourtant ils ont tous un avis …. bien souvent imprégné d’a priori négatif. Du coup je ne suis pas étonné de voir des bibliothèques s’abonner à des plateformes de prêts numériques aux modèles totalement inappropriés aux usages.

Pour info l’addnb, propose aux bibliothèques adhérentes un prêt de liseuses afin que leurs bibliothécaires puissent les utiliser, les manipuler … se faire un avis sur du concret.

Culture web et Creative Commons, les grands absents des services en ligne de bibliothèques ? (Par Giuli-O. CC-BY-SA Source : Flickr)

Des services en ligne dénués de culture web.

C’est ce que j’explique dans mon billet « Un blog de bibliothèque n’est pas une île déserte« . On m’interpelle régulièrement lors du lancement d’un blog ou d’un nouveau service en ligne de bibliothèque. Si la qualité des contenus est au rendez-vous, ceux ci ne tiennent que très rarement compte des règles de l’écriture web. Comme si le simple fait d’écrire en ligne suffisait pour exister. Encore une fois faire de la médiation numérique  sans faire l’effort de compréhension des rouages du territoire numérique n’a que très peu d’intérêt.

Et voila que l’éternelle question de la formation des bibliothécaires à une culture numérique pointe son nez …

Creative Commons, inconnu au bataillon.

Une remarque totalement liée à la précédente. Les bibliothèques sont de plus en plus productrices de contenus et espèrent pouvoir par ces contenus se disséminer au sein des espaces numériques de leurs usagers. Mais comment l’espérer si ces même bibliothèque ne les placent pas sous un statut juridique adapté aux pratiques d’échange, de partage, et de réutilisation,  propres au web social ? Très clairement le portail d’une bibliothèque, son blog ou encore son wiki doivent être sous licence CC. Et croyez moi, on est loin du compte.

Lionel Maurel en parle bien mieux que moi.

De moins en moins de pèlerins de la médiation numérique sur les routes …

et pourtant, jamais la demande de formation et d’accompagnement  n’a été aussi forte… si quelqu’un pouvait suggérer au big boss qu’il me file le don d’ubiquité …. ou qu’il convertisse par brouettes entières des bibliothécaires à la cause hybride 😉 #lettreaupèrenoël

Publicités

7 commentaires sur « Une année à la rencontre de bibliothécaires »

  1. Howdy! This is my first visit to your blog! We are a group of volunteers and
    starting a new initiative in a community in the same
    niche. Your blog provided us beneficial information to work on.
    You have done a wonderful job!

    J'aime

  2. Ping : Lunula

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s