D’accord le titre de ce billet est exagéré, mais fallait pas m’énerver ! Il y a des matins où l’on se réveille avec de drôles d’idées.  Puisqu’il faut aller là où sont les usagers-internautes, allons y franco en disséminant les contenus que produit ma bibliothèque sur Wikipedia… non mais !

J’arrive au boulot  remonté comme une pendule. Pas de bonjour, ni de risettes convenues. J’empoigne ma souris et mon clavier et insère dans les articles de Douglas Kennedy et Joyce Carol Oates les liens qui pointent vers les dossiers en ligne que mes collègues bibliothécaires ont réalisés. L’index raide comme un I,  je clique sur ma souris en hurlant avec toute la retenue qui se doit dans une bibliothèque,  « A l’assaut de wikipédia ! ».  Et comme par miracle un léger courant d’air vint glisser sur ma chevelure de 3 min de hauteur, me donnant l’illusion d’être l’audacieux chevalier  de la médiation numérique  – ça va,  j’ai bien dit l’illusion …

A peine ai-je repris mon souffle que les liens en question avait disparu des articles. Je lançais un « naaannn » imbibé d’une intelligence qui m’étonne parfois – je vous épargne le cri néanderthalien qui suivit derrière …. parce qu’on a pas le droit de grogner dans une bibliothèque.
Je ne vous cache pas que j’ai été très impressionné par la réactivité des wikipédiens …. enfin de l’un d’entre eux.  JLM c’est son petit nom.  Il m’a laissé un petit message sur mon profil :

bonjour ; Wikipédia n’est pas un annuaire de liens externes et il n’a pas vocation à recenser tous les dossiers faits par les médiathèques, aussi intéressants soient-ils ; merci ; amicalement ; JLM (d) 26 mai 2010 à 11:45 (CEST)

Un petit mot anodin,  comme ceux que vous  laisse votre femme sur le frigo mais qui ont l’effet d’une bombe atomique sur une cervelle de moineau … la mienne en l’occurrence. Je ne me démonte pas,  je file dans l’historique de l’article et défais la suppression de JLM, qui lui juste derrière défait ce que j’avais défait et que je re-re défais à nouveau …. Au final je décide de remettre le jus dans ma boite crânienne.

Et pis d’abord qui est ce  JLM ? Je file sur sa page utilisateur. J’apprends qu’il est français, qu’il aime la littérature et qu’il est un wikignome. Ça je l’avais deviné.  En fait JLM est un patrouilleur de l’ombre, il vire tout ce qui parasite les articles de wikipedia. Apparemment c’est un bon puisque les grands manitous lui ont décerné deux récompenses – c’est tout en  bas de la page.

J’aimerais savoir sur quoi il se base pour nettoyer les articles ? Je coupe le courant une seconde fois et laisse à mon tour un message sur le frigo :

Un point de vue que je ne partage pas et une décision de suppression assez unilatérale. Il y a t’il une charte qui explicite votre argument ? Qu’est ce qui justifie le choix de laisser un lien vers une biographie  faite par un service privé – evene.fr – et de supprimer celui d’une bibliographie émanant d’un service de lecture publique ? —Médiathèques Pays de Romans (d) 26 mai 2010 à 11:52 (CEST)

Pas de réponse JLM !

Un monde s’effondre. Et moi qui pensait que wikipédia était la manifestation de l’intelligence collective ! Il s’agit  en fait du royaume de l’unilatéralisme, du  » et pis c’est tout ».
Merci donc à JLM, passionné de littérature, de m’avoir nettoyé l’esprit. Pour Oates,  evene.fr c’est plus mieux bien que des critiques de bibliothécaires, et pour Douglas Kennedy,  la bibliographie en anglais du blog fantasticfiction c’est trop de la balle par rapport  à la bibliographie commentée et multimédia d’une petite bibliothèque française. Ne cherchez pas à comprendre, ça se passe comme ça chez Mc Donald’s Wikipédia.

Publicités

23 commentaires sur « Wikipedia n’aime pas les bibliothécaires ! »

  1. Rien de surprenant dans cette histoire (qui est là même que celles que déroulent bien des détracteurs de l’encyclo).

    Ce que ça montre surtout, c’est que les bibliothécaires doivent devenir Wikipédiens ! Il faut arrêter de croire que Wikipédia c’est fait par d’autre, qu’elle va tenir avec quelques contributions extérieures… mais devenir des wikignomes actifs. Pas seulement des contributeurs, mais aussi et avant tout, les piliers de la Wikipédia, afin que ces places ne soient pas prises par d’autres, à l’esprit plus étroit, moins ouvert ou plus obtu… 😉

    J'aime

  2. Wikipédia n’est pas un annuaire de liens.
    Je pratique la même stratégie sur Bibliosurf à tous les blogueurs qui utilisent Bibliosurf comme une boite postale.
    C’est donnant donnant. Lien contre enrichissement de contenu.

    J'aime

  3. @ Hubert : J’aime beaucoup lire les critiques du type  » arrêter de vous plaindre, y à qu’à …. » il y a effectivement ceux qui réfléchissent et ceux qui font …
    Des bibliothécaires wikipédiens ou wikignomes il y en a. Même à Romans c’est te dire ! Comme quoi les a priori !

    Il est clair dans mon esprit qu’un lien externe n’est pas une véritable contribution ! Il est juste une ressource pour aller plus loin ou pour compléter l’article. Ni plus, ni moins. Ceci dit, je pose à nouveau la question : qu’est ce qui justifie la suppression immédiate d’un lien pointant sur un contenu de bibliothèque plutôt qu’un autre site ? ça n’a rien à voir avec être pour ou contre wikipedia.

    J'aime

  4. Mais si, mais si, Wikipedia aime les bibliothécaires. Ou plutôt, Wikipédia n’aime personne puisque Wikipédia est un lieu. Où différents contributeurs interagissent en fonction de règles plus ou moins fixes.

    Que dire de cette expérience qui – j’en conviens – peut être décevante ?

    1/ Le but de Wikipédia est d’être auto-suffisant.
    Les liens externes ont pour unique but a/de donner des sources pour justifier des affirmations (car le travail inédit est interdit) b/de fournir des documents qui ne peuvent être présentés sur WP pour des raisons légales (oeuvres sous droit)

    2/ Il y a donc des règles concernant l’usage des liens externes que l’on peut trouver en cliquant ici.

    3/ En l’occurrence, proposer des critiques de livre pose en effet question : pourquoi proposer les critiques de cette bibliothèque et pas celles de nonfiction ? de parutions.com ? d’evene ? etc.
    La présence d’un lien vers le site de la bibliothèque en général a fait penser à du spam, comme il y en a par milliers chaque jour.

    4/C’est d’ailleurs ce qu’a indiqué JLM, qui ne remet pas en cause la qualité du travail de la bibliothèque mais uniquement sa pertinence comme lien externe de WP, eu égard à la politique éditoriale générale de la communauté.

    5/Se livrer à une guerre d’édition n’est en effet pas une bonne idée. Si on est sûr de soi et en conflit avec un contributeur, mieux vaut s’en remettre à un tiers ou laisser un petit mot sur le bistro pour que la communauté dise ce qu’elle en pense

    6/ Il ne s’agit pas du royaume du « et pis c’est tout » mais il arrive que les discussions aient lieu sur plusieurs jours, en fonction des disponibilités des gens. Ceci dit, la question qui nous occupe ne dépend pas de JLM, simple patrouilleur arrivé là un peu par hasard. N’importe quel autre personne peut donc donner son avis si ce dernier est parti au boulot ou récolter des champignons.

    7/ Les « récompenses » de JLM n’ont pas été données par des manitous parce qu’il n’y a pas de manitou 😉 Elles n’ont aucune valeur « légale » et montrent seulement que certains contributeurs apprécient son travail.

    Que faire alors ?

    Si possible contribuer à Wikipédia en tant que tel. Wikipédia est, tout comme un dossier fait par une bibliothèque ou tout travail de médiation numérique, une source tertiaire.
    Dans les deux cas, on explicite, met à disposition et met en valeur des études, analyses, travaux validés (et se fondant eux sur des sources primaires).
    Donc, plutôt que de renvoyer vers une autre source tertiaire (la bibliothèque), il vaut mieux intégrer les sources secondaires à l’article.
    Après avoir lu sur Douglas Kennedy pour rédiger le dossier de la bibliothèque, on connaît bien sa bibliographie et on peut donc améliorer l’article de WP en citant les études en notes.

    Mais cela s’applique à toutes les ressources : evene n’a pas plus à être cité qu’un dossier de bibliothèque !

    La question des liens vers les critiques de livre me semble plus ambiguë dans la mesure où c’est à mon avis utile et que ça se place forcément en lien. Sans doute faut-il discuter au cas par cas et réussir à convaincre ceux qui les refusent.

    J'aime

  5. Je viens de lire le commentaire d’Hubert Guillaud et suis parfaitement d’accord avec lui :

    *les décisions de la communauté sont le résultat de rapports de force : si on veut que la manière de voir des bibliothécaires s’impose, il faut que nous soyons présents et structurés

    *Wikipédia s’apprend et ce n’est pas forcément facile car les règles sont souvent floues et mouvantes. Pour avoir donné des cours (CM + TD) sur cela à l’enssib il y a quelques semaines, j’ai pu me rendre compte que nos collègues n’ont pas l’habitude de cela. Ils y arriveront vite car ils sont intelligents mais il faut s’y mettre.

    J'aime

  6. @Remy > Voila la réponse que j’attendais ! Merci

    @Hubert : Remi Mathis est bibliothécaire conservateur et est contributeur à la wikipédia francophone depuis 2006 et administrateur en octobre 2007. Il est membre du conseil d’administration de l’association Wikimédia France.

    J'aime

  7. @Lionel. Désolé d’avoir donné l’impression d’un jugement d’autorité, ce n’était pas du tout mon intention. Je n’ai jamais classé les choses entre ceux qui font et ceux qui réfléchissent pour ma part (car je pense que les choses sont bien plus poreuses que cela).

    Des contributeurs wikipédiens il y en a certainement à Romans (plus qu’ailleurs j’espère 😉 et chez les bibliothécaires plus qu’ailleurs. Pourquoi donc aurais-je un apriori là-dessus ?

    Comme le dit RM : l’une des caractéristique du spam est de pointer vers un lien provenant du contenu de celui qui le propose. La réaction bateau du modérateur de base est donc d’éloigner ce type de contenus… Quelque soit leur origine. Ca ne légitime pas les autres liens (qu’il faudrait certainement supprimer en fait), mais cela signifie comme tu le dis très bien que la forme aussi n’est pas très bonne… Peut-être que monsieur Evene a ajouté 15 fois son lien supprimé 14 fois. C’est une technique également.

    J'aime

  8. @Hubert > Je l’ai écrit dans mon billet : cette histoire m’a énervé 🙂 Tu as été le premier à réagir et paf le coup est parti !

    Mais au final on se rejoint et c’est l’essentiel

    J'aime

  9. Très sincèrement, il ne me serait pas venu à l’esprit d’enrichir Wikipédia avec un dossier bibliographique, mais utiliser les ressources constituées/produites par mon établissement pour enrichir WP, oui et je le fais (trop ir)régulièrement.

    Tout cela me fait penser que je n’ai toujours pas pris le temps de rédiger mon p’tit billet sur ma pratique de bibliothécaire sur WP. –> todolist.

    J'aime

  10. Le problème est que sur un sujet donné, vous trouverez typiquement des dizaines de pages ou dossiers Web plus ou moins bien faits. Chacun voudra rajouter le lien de son dossier dans l’article Wikipédia – si d’autres liens sont déjà présents, pourquoi pas? Au final, on se retrouve avec un annuaire de liens.

    On a déjà vu des guerres d’édition entre des gens qui chacun voulaient imposer LEUR site, bien entendu dans leur esprit LE site le mieux conçu sur un sujet donné, au détriment de celui des autres ! Ceci explique la sévérité générale concernant les liens externes.

    Par ailleurs, je remarque que vous avez en quelque sorte signé votre contribution dans le corps de l’article, c’est prohibé par les règles de style de Wikipédia.

    J'aime

  11. La mésaventure de Lionel, je l’ai rencontrée il y a trois ans, en cherchant à ajouter dans différents articles de Wikipedia la référence à des articles construits produits à la BmL dans le cadre de Points d’actu ! http://www.pointsdactu.org . Mêmes réactions, contre-réactions, contre-contre-réactions. la différence, c’est que j’ai fini par obtenir une franche discussion avec mon « censeur » sur sa page perso. Et je confirme ce que disent Rémi et Hubert : Wikipedia n’est pas un support publicitaire (quelle que soit la qualité des références qu’on cherche à y introduire), et il ne suffit pas d’insérer un lien, il faut apporter de la valeur ajoutée, bref contribuer effectivement (notes complémentaires, précisions,…). De plus, comme le souligne DM, mon interlocuteur m’a confirmé qu’on doit éviter de ‘signer’ sa contribution (fut-ce une signature institutionnelle). Bref, aborder la dissémination des contenus produits par son établissement au sein de Wikipedia, c’est une entreprise singulière, non une astuce pour augmenter le page rank…

    J'aime

  12. @bcalenge > j’ai bien compris et ne remets pas en question ce qui fait le succès de WP.

    Le point de départ de cette histoire n’était certainement pas de se faire de la publicité ou d’améliorer notre pagerank sur le dos de WP, mais juste la volonté de quelques bibliothécaires de partager un contenu avec les visiteurs de l’encyclopédie.

    Donnant, donnant. Dont acte.

    une dernière remarque : il est regrettable qu’il n’y ai eu à aucun moment de la part du wikignome en question un élément de réponse pédagogique …. c’est Rémi qui me l’aura donné.

    J'aime

  13. Petite pierre au débat : tous les liens externes de Wikipédia sont en no-follow, ce qui implique qu’il est impossible « d’améliorer notre pagerank sur le dos de WP » comme tu le dis Lionel en y mettant des liens mais juste de bénéficier du référencement de Wp. Cet attribut utile contre le spam n’a pas manqué de faire débat (voir ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nofollow ), faisant de Wikipédia une sorte de « trou noir du web » (dixit Nicholas Carr) parce pour un lien mis dans Wp, aucune réciprocité n’est possible.

    Sinon, cet épisode et la lecture de ce billet (très rigolo) sont très intéressants et montrent bien la logique de « participation intégrée » et le nécessaire rôle pédagogique des WikiGnomes ! 😀

    J'aime

  14. Une autre stratégie plus efficace.

    1. Créer les pages qui n’existent pas encore avec les bons liens aux bons endroits. Il y a *beaucoup* de contenu manquant sur wikipedia français. Une fois que la personne contributrice devient respectée, elle peut se permettre plus de liberté.

    2. Plutôt que de lier vers le document de la bibliothèque, prendre les éléments pertinents et manquants de la bio et les rajouter directement dans les pages wikipedia. Ainsi tout le monde bénéficiera de la prose.

    🙂

    J'aime

  15. Je n’ai pas regardé la cas précis en détail mais je suis allée voir les conseils de wikipédia pour choisir les bons liens externes (http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Liens_externes) et ce que j’y ai lu m’a fait sourire

    « En résumé, il est souhaitable de lier les articles, dans la mesure du possible, vers :

    * des sites institutionnels (bibliothèques, universités, centre de recherche, etc.) »

    J'aime

  16. Salut

    C’est vrai que le titre du billet est fun. 🙂

    Il ressemble beaucoup au ressenti suivant :

    Bibliothécaire s’adressant à un jeune :
    – Manger est interdit à la bibliothèque.
    – Mais euh !
    – Non, je vous dis que c’est interdit.
    – Mais euh, je ne suis pas un cochon !
    – C’est interdit, il n’y a pas à en discuter. Si vous voulez manger, c’est DEHORS !!!

    Conclusion :

    Les bibliothécaires n’aiment pas les jeunes ! 😦

    Dans les deux cas, on présuppose que l’autre a été lire le mode d’emploi.

    Avant de poster sur la Wikipedia, allez lire les « je ne sais combien de pages » du règlement interne à la médiathèque l’encyclopédie.

    Trop cool !

    Donc, la réponse de JLM me semble fondée

    Ça te met en colère, et tu joues au vandale néandertalien… (et, la deuxième récompense de JLM montre bien comment il traite les vandales et avec quelle célérité)… :o)

    Bien sûr, tu peux te prétendre bibliothécaire… Sauf que sur le Net, on peut se prétendre ce qu’on veut, voire usurper sans complexe.

    De plus une sélection de liens (aussi intéressants soient-ils), c’est du fragile.
    La durée de vie d’un lien est de deux ans.

    Il suffit de constater que les deux liens que tu renvoies dans ta page « …Douglas Kennedy et Joyce Carol Oates les liens… » ne fonctionnent pas, pour se rendre compte que le « lien » ne vaut rien.

    Une habitude de bibliothécaires ?
    Bibliothécaires qui oublient (un peu trop vite ?) qu’un livre s’installait dans la durée. Une durée conforme au nombre d’exemplaires produits et maintenus. Poser une référence sur un livre figé a du sens. Lorsque les liens ne sont que du vent.

    Une lettre change, le lien n’existe plus.
    Bonjour la référence !

    Il est grand temps d’imaginer une autre façon de référencer les données.

    Donc, oui, tes liens ne valent rien.
    C’est ce que disait JLM.

    Maintenant, si on regarde les pages mentionnées, on s’aperçoit aussi que la page de Douglas Kennedy est une M… sans nom.

    A quoi riment ces références stupides :

    * Paris : Belfond, 2002, 393 p. (Littérature étrangère). ISBN 2-7144-3938-1
    * Paris : le Grand livre du mois, 2002, 393 p. ISBN 2-7028-7237-9
    * Paris : France Loisirs, 2003, 442 p. ISBN 2-7441-6255-8
    * Paris : Pocket, 2004, 442 p. (Pocket. Best ; N° 11971). ISBN 2-266-13399-3
    * Paris : Pocket, 2009, 442 p. (Pocket. Best ; N° 11971). ISBN 978-2-266-19923-0 (nouvelle couv.)

    Imaginons un peu la même chose pour Agatha Christie…

    On aurait combien de milliers de références ? 😎

    Là, pour Douglas Kennedy, c’est du n’importe quoi !
    La page a besoin d’un sérieux coup de chiffon.

    Ce qui suppose réécrire.

    A ta décharge, je sais que les Wikipédiens sont un peu rapides à tirer le colt du défaire !

    Moi aussi, il m’a fallu expliquer qu’une ligne d’un article était diffamatoire et anti-encyclopédique pour que la correction soit prise en compte. Sinon, le Rollback y était.

    Il suffit d’un clic pour le Rollback !
    C’est la solution de facilité.

    Facilité ?
    Il faut quand même reconnaître que tu pensais utiliser la Wikipedia comme support pour disséminer les liens vers « ta » structure. 🙂

    Ce qui est loin, très loin d’une attitude encyclopédique.

    Allez, dis-le, c’était la solution de facilité qui t’étranglait l’index.
    Reprendre le travail de tes collègues, les intégrer à la page Wikipedia, c’était un travail pour tous tes doigts. :-))))

    L’intelligence collective, c’est le don de soi sans contrepartie…
    Intelligence collective = un seul cerveau !
    Un seul cerveau = un seul lieu.

    Si on comprend cette équation, la Wikipedia ne devrait avoir aucun lien extérieur.
    Aucun !

    Bien cordialement
    B. Majour

    J'aime

  17. @Emmanuelle: Ces recommandations de liens vers des sites institutionnels sont au fond une redite des recommandations de choisir des sources « sérieuses » — ouvrages rédigés par des spécialistes, articles de publications internationales à comité de lecture — et non de sources sujettes à caution, comme des pages personnelles de spécialistes auto-proclamés. Par exemple, si vous voulez parler de physique des particules, il vaut mieux une page du CERN qu’une page personnelle d’un adepte des « théories alternatives de la physique ».

    Sur cette gradation, il ne m’est pas évident de savoir placer les bibliothèques du Royans. Leur gestionnaire est-il un spécialiste international de Douglas Kennedy ou de Joyce Carol Oates ? 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s