J’ai eu le plaisir de participer à l’atelier organisé lors du dernier Congrès de l’ABF sur la cohabitation pas toujours simple entre les DSI et les bibliothécaires – je vous en parlais déjà dans ce billet.  Débat animé par le zhybride en chef  Franck Queyraud, et auquel participaient Christine Perrichon de l’extraordinaire Chermedia, Gaëtan Royer chef de projet à la DSI du CG du Haut Rhin et Alexandre Garcia, responsable de l’antenne informatique des BM et des écoles de la ville de Limoges – deux informaticiens qui ont eu le courage d’ affronter les questions des méchants bibliothécaires !

J’avais comme consigne de  lancer le débat par une petite présentation censée présenter les soucis que connaissent certains collègues à expérimenter des services en ligne au sein de leur établissement du fait d’un accès à internet bridé. Un sujet très sérieux qui méritaient d’être traité avec légèreté 😉

Voici donc la présentation et les commentaires qui vont avec :

Slide 2 : il était une fois un bibliothécaire qui voulait devenir un crapaud fou !

Slide 3 : Rien de farfelu. Il s’agit de la très sérieuse théorie du crapaud fou appliquée aux bibliothèques.

Slide 4 : Même l’ABF a sorti  un guide pratique pour devenir ce nouveau genre de bibliothécaire …. c’est vous dire !

Slide 5 : Ces bibliothécaires hybrides expliquent à notre petit bibliothécaire qu’il doit disséminer les contenus de sa bibliothèque sur le web en profitant de l’effet réseau des fameux services 2.0.

Slide 6 : Comme MySpace.  Les Médiathèques de l’Agglomération de Brest y ont développé  la démothèque pour y défendre une scène musicale locale.

Slide 7 : Notre bibliothécaire tape My Space sur son PC …. mince !  Error proxy

Slide 8 : Pas grave.  Il a lu que Facebook était là où les internautes usagers aimaient se retrouver. La bibliothèque de Toulouse y a d’ailleur planté son drapeau.  Facebook donc,  mais

Slide 9 : …. error proxy

Slide 10 : Plus classique, les blogs.  Un atout de taille, la possibilité d’ ajouter des contenus multimédias à la simple critique d’un document disponible à la Médiathèque.  A l’exemple des vidéos Youtube que l’on trouve sur l’ ‘Everitouthèque des Médiathèques du Pays de Romans. Mince, le navigateur de notre bibliothécaire n’a pas le plugin lui permettant de visionner la vidéo. il tente l’installation ….

Slide 11 : … niet !

Slide 12 : Certainement que les désirs de notre futur crapaud fou sont trop éloignés du métier de bibliothécaire …. »normalement constitué ».  Proposer des ressources numériques, voila un truc qui rentre dans le moule !

Slide 13 , 14 ,15  : Bonne idée que de proposer à ses usagers des contenus numériques comme de la VOD, du documentaire pratique en ligne ou encore de la musique en streaming.

Slide 16 : Petit bibliothécaire veut tester ….. mais non ….error proxy ….. d’ailleurs il s’identifie tellement à  » error proxy » qu’il s’en ai fait un T.shirt !

Slide 17 : Revenons alors à la base de notre métier : accompagner l’usager ! Rien de révolutionnaire la dedans ! Quoique.

Slide 18 : un usager qui consulte sur l’une des machines de l’espace multimédia, tombe au hasard de sa navigation sur une page MySPace. Il ne comprend pas trop l’intérêt de ce réseau social.  Il demande à notre petit bibliothécaire de lui expliquer.

Slide 19 : Pas possible car le Myspace qui apparaît sur son poste se résume à … error proxy

Slide 20 : On ne cesse de dire que le professionnel de l’info doc doit être au premier rang de l’information litteracy …. pour l’instant il est plutôt au dernier rang à côté du radiateur.

SLide 21 : Au final ….

Slide 22 : Petit bibliothécaire crève d’envie de déchirer sa chemise à la face du monde bibliothèconomique en criant   » I’m a crazy frog ! »

Slide 23 : mais empêché, frustré …. il est devenu un bibliothécaire fou !

Slide 24 : Avec le sentiment qu’il est un bibliothécaire du XXI ème siècle …. des années 50 !

Slide 25 : Comment empêcher ou du moins amoindrir l’éternel retour du Proxynator ? En expliquant nos missions peut être. En dialoguant, certainement !

Advertisements

13 commentaires sur « Le crapaud fou vs Proxynator. Pas facile d’être un bibliothècaire hybride ! »

  1. Excellent ! le crapaud fou va devenir notre mascotte (un tshirt un tshirt !). La question est : qui a gagné la match de catch d’après cette présentation ? 🙂

    (sinon question technique, pour ma part les commentaires intégrés dans ppt se sont placés dans les « note » dans slideshare une fois uploadé…. ça n’est pas le cas pour ta présentation. y avait pas de commentaire dans ton fichier ppt ? )

    J'aime

    1. @bibliobsession > En fait j’ai fait ce ppt dans l’urgence et les commentaires ont été rédigés après l’atelier …. un peu tordu tout cela j’en conviens !

      J'aime

  2. Hum, hum, je vois que toutes les occasions sont bonnes pour parler du crapaud fou. (Ce vendredi 19 juin, par exemple 😉 )

    C’est ce que tu appelais la dissémination si j’ai bien suivi.

    Disséminons, dissé-minons le paysage du web, que les internautes sautent sur nos sites. :o)

    Bien cordialement
    B. Majour

    J'aime

  3. Informaticien, je confirme hélas, la connerie zélée des mes collègues, la recherche d’un titre qui comporte anus, anal etc est arrêtée nette. Je me souviens d’avoir été bloqué, non pas en bibliothèque, mais en mairie pour « fonctions analytiques ». Bon j’étais passé par un proxy pour arriver à mes fins, mais quand même … Si je voulais du porn je le ferais chez moi !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s