La ville de Rennes expérimente un service public de communication nomade  dans l’espace urbain – blue rennes. Le principe est simple.  A partir de  bornes implantées en divers lieux du territoire rennais, des contenus multimédias (sons, images, vidéos,) sont poussés vers les téléphones mobiles des passants qui l’acceptent, grâce à la technologie Bluetooth. A condition que le mode « bluetooth » du mobile soit activé.

bluerennes
blue rennes

Dès qu’une personne passe à proximité d’une borne bluetooth de diffusion de contenu, celui ci reçoit un message lui demandant si il veut accéder à l’information locale. Si l’utilisateur accepte, le contenu est transféré par Bluetooth vers le téléphone, gratuitement, et rapidement. S’il répond non ou ne réagit pas à la sollicitation, aucune trace de la prise de contact n’apparaitra sur le téléphone lorsqu’il aura quitté la zone de couverture.

Ainsi à proximité de l’hôtel de ville vous pouvez recevoir l’actualité vocalisées de la Ville de Rennes, ou les conditions de circulation prés des parkings. Un bel exemple de diffusion géo-contextualisée d’une information publique.

Vous aurez compris que la bibliothèque a tout intérêt à utiliser ce genre de service. L’agenda des animations et des expositions s’y prêteraient à merveille. Mais on pourrait allez plus loin. Les derniers coups de cœurs,  les bibliographies ou les discographies à disposition. Une manière efficace de se rappeler au bon souvenir du passant – un peu intrusif quand même, non ?. Une piste aussi pour être présent sur les outil mobiles …. car pour l’instant la bibliothèque n’existe pas sur nos portables, iphone, pda .. Bien entendu je ne mesure pas la difficulté technique pour formater ces informations, mais il me semble qu’à Rennes il s’appuie sur les fils rss pour les diffuser. Et ça, tout portail de bibliothèque qui se respecte en dispose ;-).

Plus largement, il est important de réfléchir sur comment impacter sur le réel « les informations expertes »que nous mettons à disposition via le web.

A Romans nous constatons que les dizaines de critiques que nous publions sur notre blog profitent surtout à ces visiteurs et assez peu à nos usagers physiques.  C’est le principal constat que nous faisons après plus de deux ans d’existence du blog.  Notre réflexion est donc de trouver des passerelles entre ce qui est dans les nuages et ce qui est dans les murs de la bibliothèque. Et je trouve  la solution de gestion de contenus en bibliothèque proposée par Silvère très pertinente. Nous l’avons déjà choisi pour ce qui est des contenus de notre blog. Les critiques publiées sur celui ci  basculeront systématiquement sur des étiquettes collées sur les premières de couverture des documents concernés. Étiquettes qui renvoient bien sur vers les autres critiques du blog. Ok ce n’est pas très « sexy geek » et bien loin du push informationnel rennais, mais je suis persuadé de leur efficacité en terme de médiation.
Et puis quel démultiplicateur du travail d’expertise de mes collègues !

Jouons donc sur tous les tableaux en disséminant notre expertise à la fois sur le web, sur le portail de la bibliothèque, l’offre documentaire et sur les « services réels »  de nos bibliothèques.

Publicités

6 commentaires sur « N’oublions pas d’impacter sur le réel notre information experte disponible en ligne »

  1. 1. Comme à Romans vous accueillez des commentaires de lecteurs, mettrez-vous aussi sur vos étiquettes physiques des commentaires de lecteurs ?

    2. As-tu essayé de regarder ou d’appeler (voire motiver) des usages locaux de bibliothèque partagée ? Dit autrement, as-tu regardé s’il y avait des romanais/péageois utilisateurs de babelio, zazieweb, etc. ? Une formation éventuelle pour quelques-uns de vos gros lecteurs ?…

    J'aime

  2. @Hubert > pour la première question : oui, oui & oui !
    Pour ce qui est des bibliothèques partagées par des locaux, mise à part toi je n’en connais pas d’autres.
    Pour ce qui est d’accompagner nos gros lecteurs vers ces services, j’y réfléchi depuis un bon moment mais je t’avoue que le concept de la bibliothèque virtuelle partagée est encore bien abstrait pour la très grande majorité d’entre eux ! Mais c’est dans les tuyaux !

    J'aime

  3. En cherchant sur Zazie, – outre les 3 miens – on trouve quelques vieux profils comme celui de Pagnol, de Sumo500, de Yannis, de Itoba (qui a même tenu un site sur la lecture) et de Miaoue (qui sont peut-être encore contactables ?).

    Sur Babelio, en cherchant à Romans ou Bourg-de-Péage (mais on pourrait élargir), on trouve un profil en plus des notres, celui de Odysseas.

    A priori rien sur LT, mais le moteur n’est pas efficace sur la question de la localisation. Y’en-a-t-il d’autres ailleurs ? Quid des préférences littéraires des profils Facebookiens locaux ? etc.

    J'aime

  4. Lionel,

    Il me semble que Les Champs Libres (donc la BMVR incluse dedans) font partie du bouquet bluetooth de Blue rennes donc il se peut que des infos de la bib. aient été déjà diffusées ou seront diffusées…?

    J'aime

  5. Je cherchais des exemples plus ou moins remarquables d’un usage du mot « impacter », anglicisme du pire aloi et il a fallu que je trouve, sur et peut-être à Rennes, ce barbarissime « Plus largement, il est important de réfléchir sur comment impacter sur le réel “les informations expertes”que nous mettons à disposition via le web. », phrase non seulement absconse, mal construite et utilisant des mots sans signification réelle en français, mais qui est en plus une manifestation remarquable de langue de bois et de prétention.
    On peut aussi trouver un « push informationnel » de tout aussi effroyable nature. J’en ai perdu toute envie de lire davantage ce texte.
    Si ceci est un site de bibliothécaire(s), je pense qu’il y a du souci à se faire.
    Heureusement, je n’ai lu cette page que par hasard, ce qui me dispense d’y revenir.

    J'aime

  6. @ Jean Pierre > « Heureusement, je n’ai lu cette page que par hasard, ce qui me dispense d’y revenir. »
    Et bien nous y trouvons notre compte. Vous n’aurez plus à lire mes billets prétentieux pétris de langue de bois et moi vos commentaires d’un pompeux hors norme et qui au final n’apporte rien au débat !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s