Demain j’aurai le plaisir d’intervenir à l‘Enssib sur les enjeux de la bibliothèque 2.0. Une intervention de 6 heures, un vrai confort qui me permettra d’aller au fond de la problématique.

Cette intervention s’articulera sur l’idée que les services en ligne de bibliothèques doivent s’organiser en deux pôles. Un premier concerne l’approfondissement des services qui facilite l’accès à la bibliothèque physique et à ses collection, ainsi que l’amélioration de la relation à l’usager -« Du catalogue au portail de services en ligne ». Un second pôle de services à pour objectif de disséminer l’expertise de la bibliothèque sur le web en proposant des sites dédiés à des usages particuliers – « Disséminer la bibliothèque ».
Dans le premier cas nous poserons la question « qu’est ce que le web peut apporter à la bibliothèque ? ». Dans le second « Qu’est ce que la bibliothèque peut apporter au web ? ». Deux question indissociables.

Je vais aussi évoquer la nécessité d’impacter nos services virtuels dans le réel. J’évoquerai ce qu’appelle Daniel, l’ubibliothèque. La bibliothèque présente et disponible partout, tout le temps, sur tous les outils.

Une tentative de synthèse bien imparfaite …. mais j’ai hâte d’échanger avec les stagiaires sur ces questions.

Publicités

10 commentaires sur « Réinventer les services en ligne de bibliothèque »

  1. Tu nous raconteras ? Merci pour le lien mais, pour info, il est en vrac et mène dans une impasse. Tu es fatigué, toi… 😉

    J'aime

  2. @ Sophie thanks

    @Daniel > effectivement le lien est à la mesure de mes neurones …. en plus Silvère m’a fait remarquer une coquille à la diapo 28 ……… hurlement néanderthalien !

    J'aime

  3. Merci pour cette synthèse, d’autant qu’il y en a qui sont à l’enssib mais n’ auront pas droit….mais qui auraient bien voulu y avoir droit (enfin y’en a au moins une mais je suis sûre que mes camarades partagent mon avis)

    J'aime

  4. @ véronique > très bonne suggestion … merci !

    @Bibenfolie > salle de cour 138 … tu es la bienvenue ! Même pour un ti café 😉

    J'aime

  5. Ouf, je suis arrivée au bout des 197 diapos ! J’ai trouvé le diaporama très intéressant, malgré la frustration inhérente à la lecture d’un support d’intervention sans les développements oraux de l’intervenant… Moi aussi j’aurais bien aimé être à l’ENSSIB. Pour la segmentation du catalogue, je me pose un question : ça me paraît pouvoir correspondre à un besoin dans certains cas, par exemple pour les enfants (habillage et manière de chercher différents des adultes), mais je ne suis pas sûre que les autres usagers aient envie de se classer dans des catégories ; personnellement ça me donnerait l’impression de me fermer des portes. J’ai regardé rapidement, mais si j’ai bien vu l’exemple de la version de l’OPAC destinée aux + de 55 ans : dans 9 ans j’aurais 55 ans… je ne pense pas que j’aurai envie de m’identifier à la « vieille dame » en photo sur cet OPAC.

    J'aime

  6. Bravo pour cette présentation très complète et très pédagogique. L’IUT de Bordeaux m’a commandé une journée similaire. Ce sera plus « les mains dans le cambouis », émotions partagées et avertissements divers. Bref un partage d’expérience à base de présentation d’enquête, démo en directe et projection de vidéo… C’est le 16 octobre. Ci-dessous le programme. N’hésitez pas à critiquer.

    Avenir du métier
    – Cours historique de l’informatique en bibliothèque : années 80, informatication (catalogage…),
    années 90, internet (récupération, mutualisation), années 2000, dématérialisation.
    – Présentation du livre électronique et des développements en cours.
    – Projection de la vidéo Le cauchemar du bibliothécaire

    Avertissement sur l’utilisation d’Internet.
    – Défense des libertés publiques, engagement.
    – Présentation des logs et stats d’un serveur (complétée par l’histoire d’un internaute rennais…)
    – Logiciels libres plutôt que plateformes gratuites
    – Projection de la vidéo Manif virtuelle contre les nécrotechnologies en marge du congrès de l’ABF

    Où en sont les bibliothèques aujourd’hui ?
    – Présentation de la carte des BIB 2.0 et de quelques expériences intéressantes
    – Enquête sur les blogs en bibliothèques

    Agrégation de contenu
    – Présentation des trois options : local, sur une plateforme gratuite, ou intégré à un site
    – Agrégation : radio, journaux, blogs
    – Démo : créer un agrégateur avec FeedReader : récupérer un fil, un fichier OPML…

    Publication sur Internet
    – Trousse à outils du bibliothécaire en ligne
    – Médiation sur Internet : présentation des éditeurs, commentaires de lecteurs, agrégation, revue de
    presse
    – Présentation de dossiers mis en ligne sur Bibliosurf
    – Présentation d’outils : googlemaps, timelines….

    Questions / réponses

    J'aime

  7. @Isabelle Copin > sur la segmentation effectivement il y a risque communautaires …. très présent au USA d’où est tiré l’exemple que vous citez.
    Dans ce même exemple je pense que le +55 est de trop et pas très en phase avec le public visé, je vos l’accorde. Mais l’intérêt de segmenter nos portails est de justement proposer plusieurs portes d’entrée à nos services. Vous ne vous sentez pas senior – à juste titre, la partie non segmentée vous est toute ouverte. Un choix que nos opacs uniques ne proposent pas !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s