Nous définissons bien souvent le concept de bibliothèque 2.0 à la volonté de développer de nouveaux services en ligne estampillés web 2.0.  Une approche qui me parait trop partiel.

Pascal Krajewski nous a proposé les 5 axes qui définiraient une bibliothèque 2.0 :

  1. se promouvoir (marketing)
  2. s’ouvrir à l’usager (qu’il devienne contributeur)
  3. améliorer les outils existants (approfondir les missions traditionnelles)
  4. délivrer de nouveaux services (diversification des missions traditionnelles)
  5. se poser en forum social (lieu central pour la communauté)

Et si le fameux 2.0 signifiait tout simplement un modèle de bibliothèque « réinventé ». Une bibliothèque 2.0 dans la globalité de ces services. Car au final, ces 5 piliers ne font qu’affirmer le recentrage de nos services sur l’usager. Un usager considéré  pour ce qu’il est et non uniquement pour ce qu’il doit faire dans la bibliothèque.

Nous connaissons tous l’exemple de Saint Herblain qui fut l’une des toutes premières Médiathèques à proposer un catalogue totalement ouvert à l’usager. Suite à une enquête auprès des usagers – peut être qu’ Yves Aubin pourrait nous en dire plus ! – la ville de Saint Herblain a décidé d’ élargir les services de la Médiathèque et leurs dispositions d’accès.

Ainsi depuis le 1er septembre :
– L’inscription devient gratuite pour tous les habitants de Saint-Herblain, quel que soit leur âge. De mon point de vue première marche indispensable pour raisonnablement élargir l’accès à la culture, à l’étude et à la connaissance.
– Élargissement des horaires d’ouvertures. la médiathèque Hermeland est désormais ouverte six jours sur sept, du lundi au samedi inclus. Les horaires sont également élargis.
– Afin de réduire les files d’attente à la sortie, trois bornes sont installées qui permettent les libres emprunts et retours des documents.
– La fin de la séparation enfants-adultes. Afin de combler le fossé intergénérationnel et pour mieux accompagner la transition de l’enfance vers l’âge adulte, les documents « jeunesse » et « adultes » ont été regroupés par thèmes dans les différents espaces, exception faite des albums pour les petits, des bandes dessinées et des romans jeunesse. Les documents présentés sur les rayonnages sont « tout public ».
Nous l’avons mis en place à la Médiathèque Monnaie à Romans sur Isère … et ça marche ! Des parents qui accompagnaient leurs enfants à la bibliothèques ont « découvert » le fonds documentaire adulte …
– La possibilité de réserver via le site internet ou par appel téléphonique.
– Enfin, le public peut désormais recevoir la liste des nouvelles acquisitions de La médiathèque sur un ou plusieurs thèmes choisis directement sur sa messagerie électronique ou par flux RSS.  Il suffit pour cela d’aller sur le catalogue informatique du site de La Bibliothèque et de cliquer sur les mots Nouvelles acquisitions en bas et à droite de l’écran.
(Source : Eventaire. Newsletter de la Médiathèque de St Herblain]

Nous sommes d’accord, rien de révolutionnaire, quoique. Mais ce qui me séduit ici, c’est la volonté d’améliorer l’accès et l’utilisation des services de la bibliothèque dans leur globalité et simultanément.  Ce qui mine de rien, est un signal fort.  Il n’y a pas de séparation entre le service réel et le service en ligne. La « bibliothèque 2.0 » est donc un pack de services indissociables. Et surtout le service à l’usager est clairement réaffirmé. Un usager  considéré dans sa multiplicité. il est hésitant ( gratuité, mélange des fonds …), il est actif ( élargissement des horaires, réservation en ligne, borne de prêt ),  il est un convaincu ( le fil rss, la newsletter …), il est un e-usager ( catalogue 2.0, rss, reservation en ligne …) ….

La bibliothèque à l’heure du web 2.0 – Un guide publié par Archimag.

La bibliothèque en devenir est à la fois lieu physique et espace virtuel. Ses missions traversent le temps : rassembler, organiser et diffuser le savoir, le patrimoine et la culture. Simplement le numérique oblige à les revisiter et les technologies 2.0 ouvrent la perspective de nouveaux services. Avec un mot d’ordre : l’accès sur place ou en ligne doit être facilité.
Ce qui est sûr : on ne peut plus concevoir une bibliothèque aujourd’hui comme on le faisait hier.

Cette nouvelle conception des bibliothèques est la « bibliothèque 2.0 »

Advertisements

2 commentaires sur « La biliothèque 2.0 est à la fois lieu physique et espace virtuel »

  1. Des premiers éléments de réponse sur l’enquête se trouvent sur le site : rubrique : mode d’emploi ; sous-rubrique : bilans. ; synthèse du rapport d’analyse… Il sera nécessaire, dans quelques mois, de mesurer les effets croisés de ces services et peut-être de conduire une nouvelle enquête en 2010.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s