Bibliocommons est un projet porté par Beth Jefferson. L’idée étant d’implémenter à son OPAC traditionnel des fonctionnalités issues des réseaux sociaux afin de faciliter la découverte de contenus. Cet outil s’appuie  notamment sur les recommandations des usagers, leur évaluation de documents et leurs listes de favoris.  Beth Jefferson  croit que la découverte en bibliothèque doit se baser sur la richesse des liens entre les documents créés par les usagers. La recherche s’appuyant sur la catégorisation des documents a montré ses limites …

La bibliothèque publique d’Oakville (Ontario, Canada) propose le premier catalogue Bibliocommons. A suivre donc. Un interrogation : auront ils une implication significative des usagers ?
Rappelons la règle des 90-9-1 de Jakob Nielsen:

90 % des visiteurs d’un site sont passifs
9 % contribuent occasionnellement
1 % sont à l’origine de l’essentiel de la participation

Et ce 1%  est optimiste ….

Publicités

Un commentaire sur « la Oakville public Library propose le premier catalogue BiblioCommons »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s