Il y a des minutes précieuses. Celles passées à Brest en compagnie de Loïc Hay le furent sans aucun doute. En quelques clics passionnés et passionnant il m’a fait une démonstration de quelques services en ligne permettant de géolocaliser automatiquement une base de données. Le zybride que je suis a immédiatement percuté sur l’un d’eux : batchgeocode.com. Démonstration.

Le point de départ est une table de données sur une feuille de calcul. J’effectue donc une exportation de notices à partir de mon SIGB – opsys – vers une feuille de calcul. L’important étant de récupérer des notices ayant des infos géolocalisables. Faut donc jouer avec les mots matières.

Celle ci à l’écran Il est nécessaire de la reprendre afin d’éliminer le bruit et de veiller à ce que les entrées géographiques – ici, les mots matières -soient bien géolocalisable. La région « Bretagne » ne fonctionne pas, le département du Finistère, oui. En bref batchgéocode géolocalise sans trop de soucis, les villes, les départements, les pays et les continents.
Ce formatage terminé, j’ai donc une table de notice avec le titre, l’auteur, l’édition, le résumé, la cote et les mots matières géolocalisables. Voir l’exemple ici.

Direction batchgeocode.com. Pas besoin de se logger, le service est totalement ouvert ! But in english.

Copiez la base de données figurant sur votre feuille de calcul et collez la dans la zone texte prévu à cet effet sur la page batchgeocode.

Puis cliquez sur « Validate Source » pour vérifier que le format de la table est exploitable. Si c’est le cas, le nombres de lignes et de colonnes doivent correspondre à votre table source.

L’étape suivante est importante. Il faut sélectionner les colonnes qui détermineront à la fois les infos géolacalisables sur la carte et celles qui figureront sur la bulle d’information correspondant à la notice localisée.

Tout est ok ? Aspirine peut être ? Cliquez sur le bouton « RunGeocoder » et le géoencodage de vos notices s’engage. Cela peut être long ….

C’est fait. Deux options sont possibles. Soit cette carte devient une page web avec une url propre. Le Portail de la bibliothèque pouvant pointer vers celle ci. Dommage, pas de possibilité de « l’embeded « !

Soit la carte est encodée en un fichier KML. Nos usagers pourront ainsi intégrer directement la cartoguide de la bibliothèque dans leur Google Earth !

Au delà, ce fichier KML pourra être utile pour d’autres services en ligne permettant de superposer des couches d’informations supplémentaires à ce dernier …. j’en parle bientôt.

Une solution qui demande encore du travail et qui ressemble fort à du bidouillage. Néanmoins sans commune mesure avec la première cartoguide que j’avais faite à la main sur google maps !

Quelques remarques. Je n’ai pas utilisé toute les possibilités de ce service. Nous pouvons ajouter à la table de données des urls de sites, d’images – couvertures de livres par exemple -, l’url de la notice si les liens profonds étaient possibles sur mon SIGB, des codes de couleurs permettant par exemple, de différencier les collections. Je ne l’ai pas fait car ces infos n’étant pas directement intégrées aux notices,  je n’ai pas eu le courage de les rentrer manuellement pour chacune des 384 notices !
Ceci dit, pourquoi ne pas rentrer ces informations lors du catalogage des prochaines acquisitions de guides ! Prendre en compte aussi, la possibilité de géolocaliser la notice lors de  l’attribution des mots matières. « Himalaya »seul, n’est pas géolocalisable, « Himalaya – Tibet « , oui. Des suggestions qui ne sont pas simples à organiser en interne….

Pourquoi géolocaliser son catalogue ?
C’est tout d’abord le moyen de revaloriser notre catalogue et nos collections en offrant des portes d’entrées plus ludiques et plus adaptées aux publics – établies ou potentiels ! Une carte permet ce que ne permet pas nos catalogues : le surf ! Glisser un peu au hasard des notices. Permettre aussi ce que fonts nos usagers dans nos murs : butiner d’un rayon à l’autre. Permettre enfin, ce que font les non usagers sur internet, s’amuser à zoomer sur Google Earth et tomber sur une notice de ma bibliothèque !
Le biliothècaire y trouve aussi son compte. En terme de politique documentaire notamment. Cette représentation  graphique permet de voir en un seul regard quelles zones sont riches et quelles zones ont été négligées.

Enfin ces outils spectaculaires sont une manière de mettre en valeur tout ce savoir qui dort parfois dans la tête du biliothècaire.

Publicités

10 commentaires sur « Géolocalisons nos collections ! »

  1. Passionnant, voilà un second pas très pratique vers l’export de nos données pour mieux en assurer la médiation! (et l’évaluation des collections, très juste)

    D’ailleurs, la solution automatique n’est pas exclusive de la création d’une google map « à la main » liée à un projet de mise en valeur de collections.

    J'aime

  2. Merci Lionel!
    Tu as bien expliqué le fonctionnement et grâce à ce petit côté tutoriel de ton billet, je sens que je vais craquer pour en faire l’essai…
    Je dis craquer car sans solution automatique, chaque mise à jour doit passer par la répétition du processus à la main, ce qui me rend généralement réticent.

    J'aime

  3. Tiens, j’y pense, l’ABES pourrait faire ça avec le SUDOC et la localisation des documents… Tu cherches un document, tu te retrouves avec une zolie carte des BU qui ont le précieux ouvrage en magasin…

    J'aime

  4. @ Laurent > tu pointes effectivement la grosse lacune de ce genre de solution …. Démontrons l’intérêt de la géolocalisation de nos localisation et peut être arriverons nous à avoir des solutions automatisées …

    @dbourion > qu’une chose à dire … en voiture Simone !

    J'aime

  5. Pour compléter, voici 2 outils pour changer le mode de visualisation de vos données géolocalisées (à partir de n’importe quel fichier KML)

    MapChannels propose un mashup avec VirtualEarth :
    http://www.mapchannels.com/VEChannels.aspx

    Takitwithme propose un mashup avec Google Earth 3d :
    http://www.takitwithme.com/geembed.html

    Voilà deux exemples réalisés à partir des données de la CartoGuide de Lionel :

    http://tinyurl.com/5lqmr5

    http://tinyurl.com/6zp3ca

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s