le bibliothécaire est une rockstar !

 

Pour casser les a priori négatifs et tenaces : être une rockstar ! - (Par cclstaff. CC-BY-SA Source : Flickr)

 

 

Je vous recommande vivement de lire ce billet de David Lee King, responsable des services numériques de la Topeka & Shawnee County Public Library, "The librarain is the rockstar "

Il y a un an, je twitté ceci:
Je vous laisse  avec ceci à méditer: vos bibliothécaires sont-ils vos rockstars dans votre communauté ? Devraient-ils être?  Si oui, comment  y arriver?

Voici où je voulais en venir avec ce tweet: il y a quelque temps, le responsable de la communication de ma bibliothèque dit ceci à l’une de nos bibliothécaires, qui craignait qu’un article publié dans le bulletin de notre bibliothèque focalise un peu trop sur elle : "Hé ! – mon but est de faire de toi une rockstar, pas moi."

Notre responsable du marketing a compris que l’un des atouts considérables de notre bibliothèque et donc de notre communauté … sont nos bibliothécaires. Il est donc parfois important de se concentrer sur notre personnel, plutôt que sur ce qui se passe dans nos murs.

Pourquoi ne pas faire de certains de nos bibliothécaires la "vitrine" de nos services ?

La suite est à lire ici – article en anglais

Je ne cesse de le répéter en intervention : la valeur ajoutée de nos bibliothèques est humaine. Ce qui fait la valeur de nos services, c’est le bibliothécaire. Et paradoxalement nous ne mettons que trop rarement en avant cette expertise dans la promotion de nos services. Ces personnes ressources sont parties intégrantes de l’identité de nos institutions.  j’irai même plus loin, elles sont une identité à part entière de nos institutions. "Apprenons à positionner l’institution en
retrait des individus qui la compose " écrit Silvère sur son blog ! Le seul moyen de casser les a priori négatifs et  tenaces qui pèsent sur notre profession.

Au fait, nous avons nos rockstars en France : se sont les Geemiks !

About these ads

10 Responses to le bibliothécaire est une rockstar !

  1. RM dit :

    C’est aussi ce que je disais ici

    http://alatoisondor.wordpress.com/2009/10/21/lanonymat-du-conservateur/

    Mais la mise en oeuvre est beaucoup plus compliquée. Quand je dirigeais une petite BU, afin de rendre le service plus humain, j’avais voulu que chaque employé dispose d’un espace pour se présenter, avec éventuellement sa photo (non obligatoire). Levée de bouclier de tout le monde – au dessus et en dessous – car agir ainsi revenait paraît-il à discriminer les gens, à ridiculiser les magasiniers et à relancer la guerre des classes…

    Sic.

    Tant qu’on méprisera les bibliothécaires en général et les magasiniers en particulier au point de penser que parler d’eux revient à les insulter, ça va être compliqué…

  2. Geemik Deb dit :

    Merci Lionel ! Tout à fait d’accord : la valeur ajoutée de nos structures est humaine

  3. Tu veux dire que les bibliothécaires qui comptent dans la bibliothèque que l’on fréquente sont ceux que l’on connait par leurs prénoms parce qu’on a l’habitude – et le plaisir – de leurs conseils.

  4. samuel dit :

    …perso j’aimerais pas que mon dircom me dise qu’il veut faire de moi une "rock star". franchement…

  5. Lionel Dujol dit :

    @rémi : ce que tu pointes là est essentiel et tellement vrai ! Il me semble que l’approche nord américaine est moins complexée … mais ce n’est qu’une impression lointaine.

    @Geemik Deb : parce que vous le valez bien ;-)

    @Hubert : Je veux dire que ce crédit de sympathie doit pouvoir transpirer plus largement sans nécessairement être un habitué et un gros emprunteur de la bib ;-); parce qu’avec ces derniers et avec une bibliothèque toute pourrie et des bibliothécaires souriant comme des tombes, ils viendraient quand même utiliser les services de la bib !

    @Samuel : si tu laisses la place, je la prends volontiers ;-)

  6. aunislavenue dit :

    une traduction de l’article serait la bienvenue !

  7. Lionel Dujol dit :

    @aunislavenue : vous pouvez utiliser Google Translate : http://translate.google.fr/#

    Tapez dans le champs l’url de l’article puis cliquez et cela vous donnera une traduction, très approximative certes, de l’article

  8. gaël dit :

    Oui il y a du boulot pour faire sauter ces blocages (et à tous les niveaux).
    Si tu savais ce que j’ai entendu quand j’ai lancé mon opération "empruntez Gaël"…

  9. Anne-Claude dit :

    La proximité des bibliothécaires avec le public est nécessaire, et elle est plus facile dans les petites structures. Dans notre bibliothèque d’une commune de 8000 habitants, nous pouvons appeler par leur prénom la grande majorité des enfants qui nous rendent visite et l’inverse est aussi vrai. Chaque bibliothécaire est identifié comme ressource dans tel ou tel domaine, indépendamment de la hiérarchie ou du grade, mais il est vrai que nous ne sommes que six. Et si notre survie dans le monde technologique qui semble parfois nous dépasser dépendait de notre capacité à rester humains ?

  10. Dujol Lionel dit :

    @Anne claude : je souscris totalement à votre dernière interrogation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 68 autres abonnés

%d bloggers like this: