Intégrons la prise de risque inhérente à la bibliothèque 2.0

La bibliothèque 2.0 est avant tout une expérimentation, une tentative de mise en place de services « modernisés » à l’usager. Ce n’est pas une vérité, Il y a une part d’inconnu. Nous ne sommes pas certain que nous trouverons la réponse escomptée auprès de nos usagers dans la mise en place d’une cartoguide, d’un fil info via twitter ou encore dans la possibilité de donner son avis directement sur la notice d’un document. Nous sentons bien que la bibliothèque à son rôle à jouer dans l’accès au savoir et  à l’information via le net, dans son appropriation, mais ce n’est pas très clair. La bibliothèque 2.0 est donc nécessairement liée à une prise de risque. Et qui dit prise de risque, dit droit à l’erreur.

Une bibliothèque en mouvement. Qui évolue, se réajuste, cherche constamment à repositionner ses services et ses ressources là où sont ses usagers internautes – et ils bougent …. et vite ! Une bibliothèque en version bêta perpétuelle. Et qui au final innove ou se rénove. Du moins je l’espère.

Et pourtant rien de vraiment nouveau. Cette capacité d’adaptation existe déjà dans nos bibliothèques. Les espaces physiques de nos établissements ne cessent d’évoluer avec les usages. L’erreur aussi. Combien de livres avons nous acquis et sont restés désespérément coincé sur les étagères de nos rayons. Décomplexons nous donc !

Cette expérimentation ne signifie pas faire n’importe quoi. Elle doit être intégrée dans la stratégie de service. Il ne s’agit pas de tenter un coup 2.0 pour voir. Il faut derrière cela mobiliser des bibliothécaires, médiateurs numériques à part entière – se pose alors la question de la formation bien qu’il s’agisse plus d’un état d’esprit que d’une compétence technique. Mobiliser aussi  les usagers pour que ces nouveaux services soient vivants. Pour leur expliquer aussi que ces nouveaux outils ne sont pas que des gadgets avec lesquels leurs bibliothècaires font mumusent. Nos élus en auraient aussi peut être besoin…

About these ads

One Response to Intégrons la prise de risque inhérente à la bibliothèque 2.0

  1. Ping : AIDAlampi » Vietato vietare… in biblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 69 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :